18/04/2006

dents blanches, haleine fraîche...

09:09 Écrit par JMG | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Photo amusante, à voir les yeux fermés ! Vous étiez splendide, au supermarché, à la caisse douze. J'étais à la caisse huit, coincé entre le gros cul d'une mèmère à chachats et son caddy plein de barquettes, au thon, au poulet, au saumon, à la dinde, au foie de volaille, et une nerveuse qui me rentrait dans les fesses avec le sien. Pour attirer votre attention, j'ai crié miaou, miaou, miaouuu mais c'est la mèmère au gros cul de la caisse huit qui s'est retournée et m'a foudroyé du regard. "Monsieur, vous n'avez pas honte de vous moquer, si j'ai des chats, c'est parce que j'ai perdu mon mari.". "Si vous avez perdu votre mari, allez à l'accueil faire un appel". Le thon montait, elle était prète à dégoupiller la barquette et j'ai été sauvé par la caissière "Madaaaame, bonjouuuuur, vous avéééé votre carte de fidélitééééé ?". Snif, le temps d'emballer et vous étiez partie. Coupons la poire deux, la prochaine fois, tous les deux à la caisse dix, d'accord ?

Écrit par : biglodion | 18/04/2006

Les commentaires sont fermés.